impact-climatique_02

Quand le climat se dérègle

Le climat n’a pas toujours été semblable à celui que nous connaissons aujourd’hui. Ainsi, la Terre a connu une succession de réchauffements et de périodes glaciaires au cours desquelles la planète semble avoir été recouverte, jusqu’à l’équateur, d’une couche de glace épaisse de plusieurs centaines de mètres.

Peu d’espèces ont réussi à s’adapter à la rigueur et au froid intense de l’âge de glace et la plupart de celles qui n’ont pu migrer vers le sud ont disparu. Puis le climat s’est peu à peu adouci. La faune et la flore ont reconquis des territoires.
Certains scientifiques pensent qu’alors, les mammouths, ces énormes pachyderme* laineux (*ancêtres de nos éléphants contemporains) accoutumés aux froids extrêmes, n’auraient pas survécu au radoucissement des températures.

Aujourd’hui : un dérèglement climatique

Le dérèglement du climat, auquel nous assistons aujourd’hui, est différent de ce que la planète a connu par le passé car il est causé, pour l’essentiel, par les activités humaines. Les conditions d’existence de nombreuses espèces vont être bouleversées.
La température moyenne a augmenté de 0,74 °C au cours des cent dernières années, ce qui s’observe normalement sur 1 000 ans !
Et ce phénomène pourrait s’accélérer si les Hommes n’agissent pas pour enrayer le dérèglement du climat ! Tout va trop vite…

Des conséquences multiples

Certains experts évoquent l’hypothèse d’une hausse des températures de 4 à 6°C d’ici la fin du siècle, ce qui est énorme. En effet, il est probable que la fonte de la banquise polaire provoque alors une élévation du niveau des mers et des océans. Des îles et des zones littorales seraient submergées, les courants sous-marins perturbés par les changements de la teneur en sel et de l’élévation des températures.
L’épaisseur des glaciers de montagne diminuerait et certaines rivières s’assécheraient. L’eau se ferait rare par endroits. Il ferait plus chaud en certains points de la planète, plus froid ailleurs. Tempêtes, cyclones, inondations mais aussi sécheresses et canicules pourraient se multiplier.
Heureusement, il est encore temps d’agir et de limiter l’ampleur du dérèglement climatique.