Indian rhinoceros (Rhinoceros unicornis); Royal Chitwan National Park, Terai Arc Landscape, Nepal

Rhinocéros d’Asie

Sur le continent asiatique…

Il existe trois espèces bien distinctes de rhinocéros asiatiques mais, même cumulés, leurs effectifs dépassent à peine les 3 000 individus.

Le rhinocéros indien

Indian rhinoceros (Rhinoceros unicornis); Royal Chitwan National Park, Terai Arc Landscape, Nepal

C’est le moins menacé des trois, est tout de même considéré comme en danger par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Il vit dans les prairies tropicales de l’Inde mais aussi du Népal et du Bhoutan, deux petits pays montagneux au Sud de l’Himalaya. Un peu plus de 2 600 individus subsisteraient à ce jour dont une partie est protégée dans des réserves en Inde.
C’est évidemment très peu mais, tout de même, les programmes de conservation du rhinocéros indien sont un succès puisque moins de 600 d’entre eux étaient recensés il y a environ 35 ans.

Ce grand rhinocéros est long de 3 à 4 mètres et pèse entre 3 et 4 tonnes.

Indian rhinoceros (Rhinoceros unicornis); Royal Chitwan National Park, Terai Arc Landscape, Nepal

Il présente une peau plissée et semble ainsi équipé d’une carapace ou d’une armure.
Il doit à cette allure le surnom de Panzer, inspiré d’un célèbre char d’assaut. Sa corne unique est plutôt petite.
Il se nourrit surtout d’herbe et peut retrousser sa lèvre supérieure afin de brouter en toute sérénité. Mais il apprécie également le riz, ce qui lui vaut d’entrer parfois en conflit avec les populations locales.
Il vit en solitaire ou en clans.Une forte hiérarchie règne alors entre les mâles. Seul le mâle dominant parvient à s’accoupler et donc à se reproduire.

Le rhinocéros indien est menacé par les braconniers mais aussi par les inondations provoquées par la mousson, la saison des pluies en Asie du Sud, un phénomène aggravé par la déforestation massive et imprudente constatée sur les pentes de l’Himalaya.
Son habitat est également peu à peu grignoté par l’accroissement de la population et l’extension des rizières.

Le rhinocéros de Sumatra

Sumatran rhino, Way Kambas National Park, Indonesia

C’est le plus petit des rhinocéros. Long de 2 à 3 mètres, il ne dépasse pas 1,50 m de hauteur et pèse entre 500 et950 kg. C’est la seule espèce asiatique à arborer deux cornes.
Doté d’un pelage léger et clairsemé, il est peut-être le descendant du rhinocéros laineux des périodes glaciaires.
Les quelques derniers 300 représentants de cette espèce en danger critique d’extinction se répartissent entre les îles indonésiennes de Sumatra et de Bornéo, la Malaisie et peut-être la jungle méconnue de Birmanie.

Solitaires, ils vivent dans les forêts se nourrissant de fruits, d’écorces, de branches et de feuilles.
Capable de grimper des pentes raides, le rhinocéros de Sumatra apprécie également les forêts de moyenne altitude.
Lui aussi victime des braconniers, le rhinocéros de Sumatra est également menacé par la dégradation et la fragmentation de son habitat, les forêts tropicales, qui disparaissent au profit de plantations, de routes et de villes.
Les populations déclinent rapidement et, de tous les rhinocéros, c’est aujourd’hui le plus en danger.

Le rhinocéros de Java

Javan rhinoceros (Rhinoceros sondaicus)

Il est aussi appelé rhinocéros de la Sonde, est actuellement le mammifère le plus rare au monde alors qu’il était autrefois très présent de l’Inde jusqu’à la Malaisie, des plaines littorales jusqu’aux pentes des montagnes.
Seuls deux petits groupes subsistent aujourd’hui.
Une cinquantaine d’individus vit dans une zone protégée à l’ouest de l’île de Java en Indonésie et 8 rhinocéros de Java seulement ont été recensés dans un autre Parc national, situé cette fois au Vietnam. La faiblesse de ces effectifs menace évidemment l’espèce d’extinction imminente.

Long de 3,50 m et pesant entre 1,5 et 2 tonnes, ce rhinocéros unicorne et solitaire vit, comme son cousin de Sumatra, dans un habitat forestier.
Les femelles présentent la particularité d’être dépourvues de corne. Bien que sa bouche possède des incisives, ces dents habituellement propres aux carnivores, il est strictement herbivore. Friand de jeunes pousses d’arbres, il est capable de les déraciner.
Grâce aux patrouilles mises en place avec le soutien du WWF, très peu de rhinocéros de Java ont été tués par les braconniers au cours de ces cinq dernières années. Pourtant, le Parc National d’Ujung Kulon, où vit le plus important des deux groupes, est difficile à surveiller parce que la population, de plus en plus nombreuse, défriche la forêt pour créer des champs.

Par ailleurs, le rhinocéros de Java est en concurrence pour se nourrir sur ce petit territoire de quelques 1200 km2 avec un autre animal menacé, le banteng, une espèce rare de buffle qu’il convient également de protéger.
Enfin, un volcan actif sur l’île proche de Krakatau peut, à tout moment, déverser sa colère sur la réserve.
Toutefois, quelques naissances auraient été constatées et laissent augurer un espoir de survie pour l’espèce.